L'influence du cycle mensuel

Mis à jour : mars 15


Il y a de grandes variations des niveaux d’hormones lors du cycle menstruel qui ont un impact sur l’état de forme, la force, l’humeur, la faim, la peau, l’envie de sexe, les risques de blessures, l’utilisation d’énergie…

I. Renouvellement cellulaire et cycle féminin présentent des analogies. Leur durée, par exemple, est la même : vingt-huit jours. Tous les mois, nous changeons intégralement de peau. Ce renouvellement cellulaire, ne doit pas être accélérée. À éviter : les gommages plus d’une fois par semaine. La peau est directement sous l’influence des hormones, responsables d’importantes fluctuations de sébum, de la puberté à la ménopause.

Si l’activation des glandes sébacées avant les règles est bien connue (le petit bouton sympathique annonciateur!) on sait moins que la plupart des cellules de la peau possèdent également des récepteurs à œstrogènes. Huit à dix jours avant les règles, soignez particulièrement le nettoyage biquotidien du visage, effectuez un masque à l’argile pour absorber l’excédent de sébum – il peut n’être appliqué que sur la zone médiane (front, nez, menton) – et utilisez des soins régulateurs de sébum. Insistez sur le menton. À partir de 45-50 ans, misez sur les soins raffermissants (les œstrogènes, impliqués dans la synthèse du collagène, expliquent en partie le relâchement cutané à la ménopause).

II.Il est important également d’adapter les entraînements et la nutrition à son cycle.

La meilleure phase pour intensifier ses entraînements et progresser (augmentation des poids, repos plus courts, augmentation du nombre de séries…)est la phase dite folliculaire. Elle commence à la fin des règles au 4eme jour du cycle et se termine à l’ovulation plus ou moins au 14eme jour. Durant cette phase, la tolérance à la douleur, la force et l’endurance augmentent. Il faut donc en profiter.

Pendant cette phase, le métabolisme va plutôt tirer son énergie des glucides avec une meilleure sensibilité à l’insuline qui permet de consommer plus de glucides que sur le reste du cycle menstruel. on peux donc augmenter les apports en glucides.

Ensuite la phase ovulatoire. Elle a lieu au 14eme jour (jour du bébé!) Encore plus que pendant la phase folliculaire c'est là où les niveaux d'énergie et de forme sont au maximum. C'est là où il faut tout donner.

C'est l'augmentation des niveaux d'oestrogène qui boostent tes performances. Par contre, il faut faire attention car ça provoque aussi une augmentation de la laxité ligamentaire et des risques de blessures. Il faut donc faire attention et bien s'échauffer. Et bien faire ses mouvements.

La phase lutéale. Elle commence après l'ovulation et se termine au début des régles.

Grosse variation hormonale, c'est la que le corps va bruler naturellement le plus de calories (c'est la que tu maigris le +).

On note aussi une augmentation de la rétention d'eau dans cette phase donc pas de panique si le poids ou les mensurations changent.

Par contre en terme d'énergie, c'est pas au top! On en fait un peu moins mais mieux et on diminue également les glucides.

J'ai souvent mal au ventre à cette période, du coup j'axe mes entrainements sur la douceur. Plus de streching, de yoga et un peu de renforcement.

Et biensur c'est la période ou un rien nous énerve, on est irritable et on a une envie folle de sucre ! Moi personnellement c'est le signe majeur que les anglais débarquent... l'envie de chocolat, de biscuits, de gateaux etc...

Alors on souffle un coup, on patiente, et on garde les idées claires sur nos objectifs !

Et personne ne nous en voudra si on craque un peu ;)

Pour en savoir plus, je vous conseille d'aller voir sur la page FB de Coach Touenti


13 vues

Mes réseaux

 

  • Black Instagram Icon
  • Facebook Basic Black

Je me déplace dans un rayon de 40 km autour de Bozel pour un minimum de 25€ de prestations.

Sur rendez-vous

Par téléphone ou sms 06.52.76.35.49

infonaturaesthetica@gmail.com

© 2017 by Meryl.